La poule au pot à l’ancienne

La cuisine française est incontestablement une cuisine très riche et variée. J’ai récemment découvert il n’y a très longtemps sur internet un plat qui m’a particulièrement plu. Il est  tendre et est un symbole de Béarn et du roi henry IV.  Vous l’avez certainement devinés, il s’agit bien sûr de La poule au pot.

C’est un plat traditionnel de la cuisine française, à base de pot-au-feu ou potée de poule cuite au bouillon, avec des légumes dont les carottes, navets, poireaux, oignons, clous de girofle, de rutabaga…il s’accompagne de riz et d’une sauce à la crème, le tout cuisiné dans un faitout ou une cocotte. Que du bonheur !

La poule au pot à l'ancienne

@Crédit photo marmiton.org

La poule au pot à l'ancienne

Cuisine française

Personnes 6

Difficulté : facile

Type de plat : plat principal

Ingrédients

  • 1 poule fermière
  • 4 poireaux (gros)
  • 8 carottes
  • 5 navets
  • 1 oignon
  • 2 clous de girofle
  • 1 rutabaga
  • 1 branche de céleri
  • Thym
  • Feuille de laurier
  • 25 g de beurre
  • 200 g de riz long
  • 30 g de farine
  • 1 œuf (facultatif)
  • 2 cuillères à soupe de crème fraîche
  • 1 bouquet garni
  • Poivre du moulin
  • Sel
  • Préparation 30 minutes
    Cuisson 2 heures
    Temps total 2 h 30 minutes

    Préparation et Cuisson

    La poule au pot à l'ancienne

    Etape 1 : Déposez la poule préalablement bien nettoyée dans un grand faitout. Recouvrez-le d'eau froide, couvrez et portez à ébullition. Après quelques minutes à grand feu, écumez pendant l'ébullition pour retirer les impuretés à l'aide d'une écumoire. Couvrez à nouveau. Baissez le feu et laissez la poule mijoter à petits frémissements

    Etape 2 : Pendant ce temps, lavez, égouttez, épluchez tous les légumes sauf les poireaux. Ensuite, retirez les feuilles fanées des poireaux, coupez le haut des feuilles restantes.

    Etape 3 : Épluchez  et coupez les légumes en gros morceaux. Ps : vous pouvez conserver les verts de poireaux entiers).

    Etape 4 : Une fois que le bouillon de poule bien clair, plongez-y les carottes, les navets, le rutabaga, les blancs de poireaux, le céleri, l'oignon piqué de clous de girofle et le bouquet garni.

    Etape 5 : Salez légèrement au gros sel. Laissez cuire 30 à 35 minutes. Ajoutez ensuite les verts de poireaux ficelés, et prolongez la cuisson durant encore 1 heure. Ps : il faut que la chair de la poule se détache. Vérifiez  l'assaisonnement du bouillon et rectifiez si nécessaire.

    Etape 6 : En fin de cuisson, versez dans une autre casserole suffisamment du bouillon de poule pour pouvoir cuire le riz. Portez-le à ébullition, puis versez-y le riz.  Laissez-le cuire 20 minutes ou le temps indiqué sur l’emballage.

    Etape 7 : Pendant ce temps, préparez votre sauce pour la poule. Dans une autre casserole, faites fondre du beurre, ajoutez-y la farine. Mélangez.

    Etape 8 : Laissez cuire à feu doux environ 2 minutes puis délayez petit à petit avec 50 cl de bouillon de poule, jusqu’à obtenir une sauce bien homogène.

    Etape 9 : Stoppez le feu, puis ajoutez la crème fraîche et fouettez énergiquement. Ps : vous pouvez associer  le jaune d'œuf à la crème fraîche si vous voulez que votre sauce soit plus gourmande. Vérifiez l'assaisonnement. (Ne plus porter à ébullition).

    Etape 10 : Finitions et dressage. Au moment de servir, découpez la volaille et déposez-la au centre d’un plat entourée de légumes. Nappez le tout de sauce blanche accompagné de riz. Servez très chaud. Ps: Vous pouvez proposer à vos convives de la moutarde, de la mayonnaise, du sel, du poivre et aussi du bouillon de cuisson dans une saucière.

    Astuce : la sauce blanche est déjà allégée grâce à l’utilisation du bouillon cependant, vous pouvez l’alléger davantage en remplaçant la farine et la margarine par de la maïzena.  Le lait peut également remplacer la crème.

    Conseil du chef : il est important d'acheter une vraie poule fermière et des légumes frais.

    Top vidéo tirée au hasard

    Le saviez-vous?

    La poule au pot à l'ancienne

    La poule au pot à l'ancienne

    Le rutabaga de son nom scientifique « Brassica napus subsp. Rapifera » est un légume racine appartenant à la famille des Brassicacées. Aussi appelé chou-navet, navet jaune ou chou de Siam, ce légume utilisé comme ingrédient dans la préparation de La poule au pot à l'ancienne ressemble au navet dont il est avec le chou frisé un hybride naturel. Il fut découvert en Scandinavie au 17ème siècle, son nom lui vient du suédois Rotabagar qui  veut dire “racine de chou”.

    Quelle est la différence entre un navet et un rutabaga ?

    La poule au pot à l'ancienne

    @crédit photo amapdelacrau

    Tous les deux utilisés comme ingrédients dans la préparation de La poule au pot à l'ancienne, le navet et le rutabaga sont deux espèces différentes de légumes.  La plupart des variétés de navet ont la chair blanche tandis que celle des rutabagas est généralement jaune. On peut aussi  les différencier par leurs feuilles. Les feuilles du rutabaga sont lisses comme celles du chou, tandis que celles du navet sont rugueuses et poilues.

    Quels sont les bienfaits du rutabaga ?

    Grâce à son goût assez prononcé et son apport nutritionnel assez important le rutabaga a toute sa place dans nos assiettes.

    - Le rutabaga : riche en vitamine C

    Le rutabaga permet de protéger notre système immunitaire. Il nettoie le corps des toxines et lui redonne de l’énergie grâce à son apport enrichi en vitamine C et en antioxydants. Saviez-vous que pendant l’hiver, il n’est pas rare d’avoir des petits coups de mou. Alors pour vous rebooster, nous vous conseillons de préparer une soupe avec du rutabaga mélangé à d’autres légumes.

    - Le rutabaga : un antifongique efficace

    Il existe différents types de mycose notamment celle de la peau ou de la flore vaginale. Très souvent, ses mycoses sont bénignes. À l’aide d’antifongiques, il est possible de la soigner rapidement grâce au rutabaga qui s’avère être un allié de taille, car ce légume est un antifongique puissant.

    - Le rutabaga détoxifie le système digestif

    Si vous êtes régulièrement touché par les problèmes digestifs comme les ballonnements, les crampes, ou la perte d’appétit, le rutabaga est une solution pour vous soulager. Il accélère le transit, facilite la digestion et fait travailler les intestins paresseux

    - Le rutabaga, un bon diurétique

    En plus de ses vertus détoxifiantes et antifongiques, la consommation du rutabaga permet de résoudre des problèmes urinaires. Grâce à son action de détoxification, ce légume nettoie les organes et les protège des toxines.

    - Le rutabaga : une grande source de potassium

    Le rutabaga avec sa teneur en potassium, est en capacité de soulager les troubles cardiaques. Ce légume régule la pression, lutte contre l'hypertension, optimise la pression sanguine et dynamise le système nerveux.

    - Le rutabaga : une protection contre le cancer

    Grâce aux antioxydants et à la vitamine C du rutabaga, les radicaux libres sont évacués du corps. Ces derniers sont responsables du vieillissement des cellules du corps et accélèrent le développement de cellules cancéreuses. C’est pourquoi la consommation de rutabaga s’avère efficace pour se prévenir d’un cancer.

    Informations nutritionnelles

    Valeur de 100 g de rutabaga

    Calories 38

    Lipides 0,2 g

    Acides gras saturés 0 g

    Acides gras poly-insaturés 0,1 g

    Acides gras mono-insaturés 0 g

    Cholestérol 0 mg

    Sodium 12 mg

    Potassium 305 mg

    Glucides 9 g

    Fibres alimentaires 2,3 g

    Sucres 4,5 g

    Protéines 1,1 g

    Vitamine A

    2 IU

    Vitamine C

    25 mg

    Calcium

    43 mg

    Fer

    0,4 mg

    Vitamine D

    0 IU

    Vitamine B6

    0,1 mg

    Vitamine B₁₂

    0 µg

    Magnésium

    20 mg

    Sources : USDA

    De moins en moins connu, le rutabaga mérite grâce à son goût prononcé et à sa valeur nutritionnelle assez importante revivre véritablement dans nos assiettes. Vous pourrez alors le consommer, en purée, poêlés, en pot-au-feu(La poule au pot à l'ancienne), en potées, au wok, en frites, en croustilles (chips), en galettes, en potage ou en soupe. Vous aurez un embarras de choix.

    Partager
    >

    Découvrez toutes mes meilleures recettes culinaires en vous inscrivant ci-dessus